La tentation de Benjamin Schneid

La Tentation

La tentation
de Benjamin Schneid
La première et furtive expérience de Benjamin lui révèle des réalités bien différentes des émois que lui inspiraient les athlètes de son lycée. Étudiant sans réelle conviction, il regarde ses amis d’enfance poursuivre leurs brillantes études. Une rencontre fortuite bouscule son quotidien. Benjamin renoue le contact avec Gregory, son ancien entraîneur. Il se laisse séduire par la personnalité du beau sportif coureur de jupons. Auprès de lui, il découvre à la fois la force de son appétit sexuel et la violence de ses sentiments. Cyril, ami d’enfance et colocataire de Gregory, vit mal leurs retrouvailles. Il met en garde Benjamin sur la personnalité complexe du garçon qu’il convoite. Son propre frère l’avertit également de se méfier. Un mystère qui échappe à Benjamin lie les trois garçons. Ce dernier se rend vite compte que transgresser les interdits va lui coûter son innocence.
Dans son premier livre, Benjamin Schneid dévoile un personnage qui lui ressemble étrangement. Largement inspiré de la réalité, ce roman relate avec une puissante charge érotique les pulsions d’un jeune homme amoureux.

4 réflexions sur « La tentation de Benjamin Schneid »

  1. Encourageant
    « Un auteur à suivre. Un roman efficace, très chaud (un peu moins de sexe n’aurait pas été plus mal ) Des personnages attachants et crédibles. Bref un petit coup de coeur et un grand coup de pouce » (repris par EP)

  2. Roman érotique gay

    La littérature érotique est toujours un art difficile. Il faut choisir entre le chaste du contemplatif à l’anglaise, qui mise sur l’émotion tendre et le pourpre montant aux joues de jeunes filles encore vierges à la vue d’un beau Lord un jour de chasse à courre, et le franchement pornographico-littéraire, que certains auteurs affectionnent sans honte, mais sans qualité littéraire. Aussi, quand on lit La Tentation, premier roman de Benjamin Schneid, inconnu au bataillon, on est agréablement surpris de voir que qualités narratives et érotisme assumé font parfois très bon ménage…
    Benjamin est un étudiant nantais dans sa fraîche vingtaine, esthète homosexuel, ancien volleyeur et vivant en colocation avec son frère Bastien. Avançant dans la routine de la fac et des amis, il croise Grégory dans le tramway, son ancien entraîneur de volley, icône sexuelle d’un ex-adolescent toujours en émoi. Benjamin et Grégory sympathisent, la différence d’âge s’estompant peu à peu, et Benjamin finit par être invité de manière régulière chez Grégory et son colocataire Cyril, tous deux anciens membres de l’équipe de volley dont faisait également parti Bastien, le grand frère et colocataire de Benjamin. Grégory, hétérosexuel devant l’éternel, finit par franchir le pas avec Benjamin, amoureux comme jamais. De là tout se complique, les langues se délient et des secrets se révèlent. Pourquoi Cyril et Bastien ne se parlent plus depuis l’époque du volley ? Que se passait-il pendant les soirées arrosées qui suivaient les matchs ? Grégory se découvre-t-il gay, ou était-ce juste une incartade ?
    Ce résumé un peu Arlequinesque de La Tentation peut prêter à sourire, mais le pari de l’auteur est réussi : que l’homo qui ne s’est jamais entiché d’un hétéro inaccessible, devenu objet de culte voire de fantasme, éteigne son ordinateur ! Car c’est bien de ça qu’il s’agit avec La Tentation, vivre enfin notre fantasme de convertion, réussir à épouser l’inaccessible. Parsemé de passages érotiques très efficaces, le roman devient source d’embarras quand on le lit au travail… Les âmes sensibles (et mineures) s’abstiendront donc d’en faire la lecture ! Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux, Schneid nous fourni là une très belle histoire, mêlant fantasme et réalité, pour notre plus grand plaisir. (repris par EP)

  3. Mais la lectrice que je suis ne pouvait s’avouer vaincue. Et à ma grande surprise, j’ai pu enfin trouver cette perle rare. La Tentation de Benjamin Schneld publié aux éditions Textes Gais a su se montrer à la hauteur de toutes mes attentes. Même s’il peut sembler s’approcher dangereusement d’un livre pornographique surtout lorsque il nous décrit un magnifique threesome, l’écriture est mature et l’histoire est loin d’être mièvre. On y découvre les angoisses et la solitude d’un jeune homme homosexuel, qui par la force des choses doit renouer avec ses angoisses d’adolescent pour vivre de nouvelles expériences.

    C’est sans aucune difficulté que l’on se lie au personnage, que l’on comprend ses sentiments et ses assentiments, ses craintes et ses joies. Bien sûr, on y retrouve également la réincarnation de dieux grecs mais le personnage qui parait tout aussi beau que ceux qui l’entourent ne se reconnaît aucun charme et cela se rapproche beaucoup d’un comportement humain. Puis, un peu de fantasme n’est pas désagréable non plus. Aisément, on arrive à croire aux fondements de cette histoire, à une part de réalité dont l’auteur aurait pu s’inspiré, comme il l’est mentionné en quatrième de couverture.
    Loin de connaître le coup de foudre, les personnages sont partisan du « on baise et les sentiments, on verra plus tard », ce qui nous plonge dans un tourbillon de sensations et nous tombons amoureux en même temps que le personnage principal, nous partageons sa crainte d’être rejeté, et la force de ses sentiments.
    Autrement dit, je recommande chaudement ce roman, qui saura vous plaire tout autant que moi, j’en suis sûre.

    Site web : http://lespetiteshistoiresdeloalann.blogspot.com/2010/08/enfin-un-roman-qui-vaut-le-coup.html?zx=b3a9b53804c6bc3f
    (repris par EP)

  4. Je viens de terminer la lecture d’un eBook très prenant. Il se dévore de la première page à la dernière. Bien que le livre soit en français, pour un québécois il n’est pas évident de comprendre toutes les termes du jargon de la France.
    Le livre La tentation de Benjamin Schneid racconte l’histoire d’un jeune de 20 ans épris d’amour pour un ancien camarade de 4 ans plus que lui. Il l’avait connus du temps qu’il était membre d’un club de volley-ball. Malgré les rumeurs qu’il connaît sur se dernier, son charme et sa carrure l’emballe à un telle point qu’il met de côté tout le passe légendaire de son ancien entraîneur.
    Une lutte continuelle entre l’espoir, le doute et la réalité fait de se livre un roman qu’on ne veut quitté tellement la réalité qui est décrite nous emballes. L’érotisme homosexuel est très présente et décris dans une suavité exquise qui nous fait croire être un voyeur d’une scène érotique. Est-ce qu’il est à lire ou a figuré dans votre bibliothèque? J’aurais tendance à croire que oui. Un livre que je relirais certainement après avoir oublié son histoire, pour revoir sous un autre angle et avoir une autre vision des personnages du livre.
    On tombe souvent amoureux d’une personne inaccessible que l’on sait ou crois être inaccessible pour nous. Si on ne fait pas les premiers pas, on fait face à lutte d’espoir, de doute et de rêverie qui peut venir à la longue mal saine si le mystère persiste.

    Lire l’article en contexte :
    http://gwendolau.com/2011/03/25/la-tentation/
    (repris par EP)

Les commentaires sont fermés.