Le bagne de l’enfer de Diablotin

Le bagne de l’enfer
Diablotin
Pulp de 368 000 car.
Années 70, des familles vivent dans la misère et s’endettent. Éric pille le tronc d’une église afin d’en extirper quelques piécettes. Appréhendé et condamné pour une période de deux ans, il est conduit en Bretagne dans une maison de redressement. Pendant le voyage, il fausse compagnie au prêtre chargé de sa surveillance. Cette escapade menée avec Alexandre, autre « délinquant », va les conduire aux portes de l’enfer.

Une réflexion sur « Le bagne de l’enfer de Diablotin »

  1. Ce récit sur un pensionnat des années 70 m’évoque forcement des amitiés particulières. L’histoire est intense et prenante romanesque à souhait j’ai tout simplement adoré. j’ai aussi versé quelques larmes. l’auteur nous tiens en haleine tout au long du récit. BRAVO

Les commentaires sont fermés.