L’Étrangleur de Maxime Fulbert

L’Étrangleur
Maxime Fulbert
446 000 caractères, 55 200 mots.
Rouen, ville plutôt calme habituellement. Un tueur en série s’en prend à des jeunes gays de la ville. Il opère toujours de la même façon. Il étrangle les jeunes gens avec des gants noirs. Le commissaire Wastings, quarante-cinq ans, portant beau, doit retrouver l’assassin. L’enquête est difficile et comporte des embûches. Le fils du préfet est l’une des victimes. Par ailleurs, le capitaine de la scientifique part à la retraite. Le lieutenant Garnier lui succède. À sa vue, Wastings ressent un coup de foudre. Ce n’est pourtant pas son genre. Est-ce que ces deux hommes vont pouvoir travailler ensemble, dans une ville de province où tout se sait, dans un milieu professionnel fortement machiste et homophobe ?