À la piscine, on ne fait pas que des rencontres sportives. de Yobuhl

À la piscine, on ne fait pas que des rencontres sportives.
Yobuhl
Roman de 161 500 caractères, 27 500 mots.
Il apparut devant moi, juste habillé d’un maillot de bain noir, il était troublant. Ses épaules bien charpentées contrastaient avec sa taille fine. Je me perdis quelques instants dans l’immensité de ses jambes élancées et imberbes. Tout se passa vite, avant qu’il ne se retrouve aux trois quarts immergé dans ce liquide d’une douceur caribéenne, mais j’eus le temps de remarquer son fessier moulé dans ce tissu

— Excusez-moi… !
Il se tourna vers moi avec nonchalance.
— Vous n’auriez pas oublié vos clés ?
Étonné il me regarda, puis reconnaissant son trousseau de clefs que je lui tendais, les récupéra. Il était visiblement mal à l’aise, mais me laissa entendre pour la première fois sa voix grave, masculine et sensuelle. 
— Merci, c’est sympa. À plus !
Notre héros parvient à à engager la parole avec ce Dieu vivant. Va-t-il le regretter ? Dans quel perversités ce dernier l’emmènera ?