Breakfast in America de Marlène Jones

VersusJames sur la route du blues…
Marlene Jones
Roman de 413 500 caractères, 73 000 mots. 275 pages équivalent papier (moyenne des pages livres Textes Gais).
Nathan Turner, Liam Gentry, James Harper, Julian Baker et Jason Rule reprennent la route et pas n’importe quelle route : celle des origines du rock.
Si les choses étaient simples avec VersusJames, ça se saurait.
Jason est tout prêt à consoler James des plaies laissées par le mariage de Lester Klein, mais le bassiste se laissera-t-il faire ?
Sacha Harper rêve d’un enfant et a déjà choisi le père, mais June, sa compagne est plutôt réticente autant au père qu’à l’enfant.
Julian s’aperçoit qu’être musicien, père de famille et élément de base d’une triade, n’est pas si facile.
Les amants terribles, Nathan Turner et Liam Gentry, sont plus unis que jamais, mais dans son château, un certain dessinateur ne demande qu’à semer le désordre…
Cependant le désordre n’est-il pas l’élément de base de VersusJames ?
De Montréal au branchissime festival de Coachella, en passant par la Grosse Pomme, Detroit, la ville ruinée, la Nouvelle Orléans, berceau de la musique noire et leur bien-aimé San Francisco, on peut compter sur le groupe le plus queer de France pour appliquer à la lettre la maxime : Sexe and drug and rock and roll !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *