Le dernier Phénix de Alec Nortan

Le dernier Phénix
Alec Nortan
Roman de 525 000 caractères, 91 600 mots, 440 pages en équivalent papier.
Quand Éric se rend en Écosse pour un entretien d’embauche, il espère que sa vie va enfin s’améliorer. Mais son voyage tourne court lorsque deux inconnus le kidnappent et l’emmènent de force dans le Montana. Ces derniers, deux fous se prenant pour des dragons, tentent de le persuader qu’il est en réalité un phénix, le dernier de son espèce disparue il y a bien longtemps, et que leurs vies sont liées. Pour survivre, Éric devra non seulement découvrir la vérité sur ses tourmenteurs et remettre en question tout ce qu’il croyait savoir de lui-même, mais également tenter de raisonner son cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *