Alban, dépendant au sexe de Yobuhl

Alban, dépendant au sexe
Yobuhl
Roman de 193 000 caractères, 35 800 mots, 160 pages en équivalent papier.
J’ai dix-sept ans. Depuis longtemps je sais que je ne suis pas comme les garçons de mon âge. J’aime les garçons. Pourquoi ? Je suis comme ça et je n’ai pas l’impression d’être contre nature.
Je ne sais pas trop ce qui se passe dans mon petit être, mais plus le temps passe, plus cette sensation étrange m’intrigue, surtout en présence d’hommes. Petit à petit, ils vont me faire découvrir un autre monde.