Archives de catégorie : Nortan, Alec

Le Malamour de Alec Nortan

Le Malamour
Alec Nortan
Roman de 392 000 caractères, 69 000 mots, 326 pages en équivalent papier.
Depuis toujours, Abe vit un amour par procuration avec Kelly, son idéal masculin, bien que le seul lien avec l’objet de son affection soit le poster du dernier film de l’acteur, accroché dans sa chambre.
Physiquement, Stephen est l’exact opposé de la star de cinéma. Pourtant, lorsqu’Abe le rencontre, quelque chose se passe qui l’incite à reconsidérer ses sentiments.
Stephen entraîne Abe dans une découverte de sexe effréné : sex-clubs, séances masochistes… Abe n’arrive pas à définir leur relation. Jusqu’au jour où Kelly débarque en chair et en os dans la vie de Abe, qui découvre enfin les joies d’une véritable relation amoureuse, simple et épanouissante.
Entre un amour destructeur et un amour tendre et entier, Abe devra faire un choix qui s’avère moins facile qu’il n’y paraît.

Le dernier Phénix de Alec Nortan

Le dernier Phénix
Alec Nortan
Roman de 525 000 caractères, 91 600 mots, 440 pages en équivalent papier.
Quand Éric se rend en Écosse pour un entretien d’embauche, il espère que sa vie va enfin s’améliorer. Mais son voyage tourne court lorsque deux inconnus le kidnappent et l’emmènent de force dans le Montana. Ces derniers, deux fous se prenant pour des dragons, tentent de le persuader qu’il est en réalité un phénix, le dernier de son espèce disparue il y a bien longtemps, et que leurs vies sont liées. Pour survivre, Éric devra non seulement découvrir la vérité sur ses tourmenteurs et remettre en question tout ce qu’il croyait savoir de lui-même, mais également tenter de raisonner son cœur.