Archives de catégorie : Frontenac, Anthony

Mon corps à la séance de Anthony Frontenac

Mon corps à la séance
Anthony Frontenac
Roman de 200 000 caractères, 34 000 mots, le livre papier fait 136 pages.
Je pensai à l’anorexie de mon compte bancaire, à ces longues après-midi avec la thèse, à l’ennui d’enseigner une langue étrangère à des gamins, au manque de valorisation de mon ego depuis l’arrêt des grandes compétitions de patinage. Et cet inconnu qui n’attendait que cela, qu’on s’offre à lui dans la jeunesse, dans un abandon lascif et contrôlé… Calmement, je me résolus à essayer.
Il vint une fois. L’argent était là, fascinant substrat d’un moment presque volé au temps. Il vint deux fois. Je fermai la porte, surpris et heureux d’offrir des mots autant que mon corps.
Il vint encore. J’ai ouvert la porte… sans plus d’appréhension… conscient désormais de donner mon corps à la séance.