Archives par mot-clé : Classiques

Alcibiade, enfant à l’école de Antonio Rocco

Alcibiade, enfant à l'école

Alcibiade, enfant à l’école
Antonio Rocco
Attention : Superbement écrit, cet ouvrage sulfureux qui met en relation un adulte et un enfant n’est pas à mettre en toutes les mains.
Antonio Rocco, prêtre obscure et enseignant en philosophie au 17e siècle, imagine le dialogue chargé d’insidieux sophismes entre Philotime, un enseignant et Alcibiade, son jeune élève. Ce livre érotique est servi par une écriture raffinée, sensuelle et imagée. Alcibiade est à l’âge où les garçons ont un visage androgyne, mais il est assez intelligent pour argumenter les avances de son maître ; avant d’y céder.

Roy de Roger Peyrefitte

Roy

Roy
de Roger Peyrefitte
Roy n’est pas à mettre entre toutes les mains. Roger Peyrefitte y montre une sexualité exacerbée et sans tabous.
Lorsqu’il écrit ce livre à la fin des années 70, Roger Peyrefitte revientd’un long séjour en Californie. Il découvre là une liberté sexuelle encore inconnue. Dans cet État, les seventies sont les fruits des conquêtes des mouvements hippies prônant la paix et la liberté sexuelle. Pour la première fois, on peut et on veut faire l’amour pour le plaisir. L’expression du désir physique devient un nouvel art de vivre. De nouveaux établissements s’ouvrent dans le seul but avoué de favoriser les relations charnelles entre partenaires de rencontres.
Tout cela émoustille intellectuellement un Roger Peyrefitte qui n’a plus rien à prouver et qui laisse libre cours à son imagination et son désir de provoquer ses chastes contemporains. Sur un fond de lutte politique pour la reconnaissance de l’homosexualité, l’auteur décrit les découvertes sensuelles d’un (très) jeune fils de famille de Beverly Hills, quartier résidentiel de Los Angeles. Alliant la nécessité culturelle de gagner de l’argent au plaisir, Roy devient un prostitué chic, allant de clients célèbres en protecteurs richissimes.
À une époque où les infections sexuellement transmissibles se soignaient très facilement à coups d’antibiotiques, Roy se laisse aller à toutes les découvertes et profite de tous les plaisirs. Le ton très libre de Roger Peyrefitte dans cet ouvrage le réserve à un public averti.
(épuisé en format papier)
Illustration de couverture : Sven de Rennes http://www.svenderennes.com/

Les Amitiés particulières de Roger Peyrefitte

9782914679169

Les Amitiés particulières
de Roger Peyrefitte
Lu au fil d’Internet :
Roger Peyrefitte (Castres, 17 août 1907 – Paris, 5 novembre 2000) démissionne de la diplomatie pour se consacrer à l’écriture des Amitiés particulières. Publiée en 1944, cette œuvre reçoit le prix Renaudot 1945. Ce coup d’essai est un coup de maître qui propulse le nom de Roger Peyrefitte au tout premier plan de la littérature. Ce roman décrit les relations de deux adolescents dans un collège de jésuites coupé du monde extérieur. Tout y est dit avec une discrétion et un style inimitables. Qu’on en juge par cette interrogation que le jeune Alexandre soumet à son ami : « Georges, sais-tu les choses qu’il ne faut pas savoir ? ». Tout le livre est à découvrir lentement et non à dévorer d’un trait ; la perfection. Wikipedia.org
C’est un drame magnifique, un de mes livres préférés. Deux adolescents donnent une belle leçon de vie, d’amour – et de mort – aux adultes qui ont détruit leur bonheur innocent. J’ai versé des pleurs sur ce chef-d’oeuvre… Cécile, lu sur Bookenstock.com
Ce livre relate la plus belle histoire d’amour vécue entre deux jeunes garçons, avec une finesse inouïe, une très grande délicatesse et beaucoup de romantisme.J’en recommande la lecture à toute personne qui ayant profondément aimé une fois dans sa vie ne manquera pas de s’y retrouver. Pour celles qui ne savent pas encore ce que l’amour veut dire ; alors, ce roman, quelle leçon magistrale ! Ralf, lu sur Linternaute.fr