Mon corps à la séance de Anthony Frontenac

Mon corps à la séance
Anthony Frontenac
Roman de 200 000 caractères, 34 000 mots, le livre papier fait 136 pages.
Je pensai à l’anorexie de mon compte bancaire, à ces longues après-midi avec la thèse, à l’ennui d’enseigner une langue étrangère à des gamins, au manque de valorisation de mon ego depuis l’arrêt des grandes compétitions de patinage. Et cet inconnu qui n’attendait que cela, qu’on s’offre à lui dans la jeunesse, dans un abandon lascif et contrôlé… Calmement, je me résolus à essayer.
Il vint une fois. L’argent était là, fascinant substrat d’un moment presque volé au temps. Il vint deux fois. Je fermai la porte, surpris et heureux d’offrir des mots autant que mon corps.
Il vint encore. J’ai ouvert la porte… sans plus d’appréhension… conscient désormais de donner mon corps à la séance.

L’étalon d’outre-tombe de Jean-Paul Tapie

L’étalon d’outre tombe
Jean-Paul Tapie
Roman de 257 000 caractères, 44 700 mots, le livre papier fait 178 pages.
Le corps de Kevin P. est retrouvé flottant sur un des lacs du Bois de Boulogne.
Ce jeune acteur était plus apprécié pour son physique que pour son talent.
S’est-il suicidé ou l’a-ton suicidé ?
Paul S. un ami d’enfance devenu scénariste enquête.
Entre sexe, argent et politique, le mystère s’épaissit.
Pourquoi Kevin P. est-il mort ?
Qui pouvait en vouloir à ce beau garçon que les médias ont baptisé L’Étalon d’outre-tombe.

La cage aux folles, un mariage gay théâtral de Stéphane Milhomme

La cage aux folles, un mariage gay théâtral
Stéphane Milhomme
Essai de 100 000 caractères, 17 000 mots, le livre papier fait 85 pages.
1973 Poiret et Serrault donnent naissance à la cage aux folles au théâtre. Sa préparation fait grincer beaucoup de dents y compris chez les homosexuels. Mais dès les premières représentations le succès est au rendez-vous.
1978 la pièce devient un film, Tognazzi remplace Poiret et des millions de français continuent à rire des aventures de Zaza et Renato au pays des hétéros. Les Américains en font une comédie musicale et un remake à succès.
2013 la France adopte non sans mal le mariage pour tous. Dans l’intervalle, Coluche « épouse » Le Luron, Balasko met en scène Gazon Maudit et les héros de Plus belle la vie plaisantent devant un verre servi par un barman gay à la télé. Bien plus qu’une simple farce, la cage aux folles a permis en quarante ans de faire bouger les lignes en France sur l’homosexualité. Par petites touches mais durablement, la pièce a brisé quelques idées reçues grâce au rire, comme Zaza a fait craquer sa biscotte !
Stéphane Milhomme est journaliste. La Cage aux folles, un mariage gay théâtral est son premier livre.

Hot Mustang and co… 2 de NM Mass

Hot Mustang 2
NM Mass
Roman de 475 000 caractères, 85 000 mots, le livre papier fait 316 pages.
Ces derniers mois, la vie de Lysander, propriétaire d’une chaîne hôtelière et fidèle Biker, part dans tous les sens. L’annulation de son mariage, puis la menace de mort du chef d’un autre club, et cette super déculottée où il a failli y laisser sa peau.
Et maintenant… ça ! Ça ?
Oui ça, c’est Wild, le taciturne, Wild, le secret, Wild, le sexy, Wild, Wild Wild ! Wild et ses putains
de lunettes noires qui ne quittent jamais son nez. Wild et cette aura extraordinaire qui éveille le désir de Lys.
Et ce Wild ? Que fait-il là au juste ? Certes, il est un ami de Phil, le Prés des Hot Mustang, mais pourquoi est-il entré aussi facilement au sein du club ? Qui est-il ? Que cache-t-il ? Que veut-il ? Pourquoi les sens
de Lysander échappent-ils aussi facilement à son contrôle ? POURQUOI ?

Le dernier Phénix de Alec Nortan

Le dernier Phénix
Alec Nortan
Roman de 525 000 caractères, 91 600 mots, 440 pages en équivalent papier.
Quand Éric se rend en Écosse pour un entretien d’embauche, il espère que sa vie va enfin s’améliorer. Mais son voyage tourne court lorsque deux inconnus le kidnappent et l’emmènent de force dans le Montana. Ces derniers, deux fous se prenant pour des dragons, tentent de le persuader qu’il est en réalité un phénix, le dernier de son espèce disparue il y a bien longtemps, et que leurs vies sont liées. Pour survivre, Éric devra non seulement découvrir la vérité sur ses tourmenteurs et remettre en question tout ce qu’il croyait savoir de lui-même, mais également tenter de raisonner son cœur.

L’amour en cage de Taram Boyle

L’Amour en cage
Taram Boyle
Roman de 210 600 caractères, 43 000 mots.
Julien, grand brun au regard ténébreux, rencontre Valentin, un blond magnifique, dont il tombe éperdument amoureux. Mais Valentin, bien que doté de tous les charmes, supporte difficilement qu’on le touche. Julien a des pulsions sexuelles envahissantes et va devoir choisir entre exprimer librement sa sexualité avec des amants occasionnels ou s’investir sérieusement dans un amour qui pourrait bien ne jamais le satisfaire.

Chasse au daguet de Tristan Nibelong

Chasse au daguet
Ou À la poursuite des beaux garçons
Tristan Nibelong
Roman de 60 600 mots, 350 000 caractères
Étudiant à la Sorbonne, Tristan Nibelong prépare une thèse sur la littérature érotique homosexuelle en France au siècle des Lumières.
Au cours de ses recherches en bibliothèque, il exhume un manuscrit oublié, dans lequel un proche du roi Louis XV conte ses aventures galantes avec de jeunes et beaux garçons à l’occasion d’un séjour de la Cour à Compiègne en 1764.
Une dizaine d’années après sa découverte, voici enfin ce texte, présenté dans une langue à peine actualisée.
« Je n’eusse pas espéré que l’homme se montrât aussi docile. Il soupira, se leva et gagna la porte, tout nu. Jetant une œillade à travers une fenêtre, je le vis qui cheminait vers le puits. La maison était certes loin du village, on ne risquait guère de l’apercevoir de là, mais je fus persuadé que la chose relevait du peu de pudeur que les gens du peuple mettent à exhiber leur intimité. Il se mit à tirer de l’eau et à s’en asperger à grands seaux. On était à la mi-journée ; il faisait très chaud… »

6,99 € en numérique, 14 € au format papier

Mort à Venise-en-Québec de Serge Fisette

Mort à Venise-en-Québec
Serge Fisette
Roman de 216 000 caractères, 34 550 mots, 180 pages en équivalent papier.
Mort à Venise-en-Québec « s’inspire » de la nouvelle de Thomas Mann, La Mort à Venise (laquelle a déjà fait l’objet d’un opéra, d’un ballet et du célèbre film de Visconti). Qu’en est-il cette fois ? Peut-on parler de croisement ? de pastiche ? d’appropriation ? Un écho, peut-être ? Une empathie assurément ! Dans le récit, nous ne sommes plus en Italie au début du siècle dernier, mais ici et maintenant dans le Québec actuel. Le temps et l’espace ont changé, mais aussi les valeurs, les intérêts et les enjeux. Au fil des pages et des chapitres, qu’adviendra-t-il dès lors du héros amoureux d’un adolescent ? Tandis que le personnage de Thomas Mann finit par mourir sur la plage, comme un destin inéluctable à cette époque-là, ne faudra-t-il pas inventer une fin plus… heureuse aujourd’hui ?
Voilà quelques-uns des questionnements que l’auteur pose tout au long du récit en suivant pas à pas le texte de Thomas Mann, mais sans cesse en le transposant, en le réinterprétant, faisant du personnage principal un héros contemporain.

Présentation de l’auteur
En plus d’avoir été directeur et rédacteur en chef du magazine Espace Sculpture de 1987 à 2014, il est l’auteur de quelques essais : Potiers québécois (Leméac, 1974) ; Symposiums de sculpture au Québec 1964-1997 (CDD3D, 1997) ; La sculpture et le vent. Femmes sculpteures au Québec (CDD3D, 2004). Il est également l’auteur de livres de fiction publiés aux éditions Les Heures bleues, soit : Un été par la suite (2010) ; Abécédaire en forme de mère (2011) ; et Sur le papier devenu miroir (2012).

COUVERTURE : © Jean-Louis Émond, Série Non-Finito II-11, 2010. Médium mixte sur acier galvanisé. 25,5 x 15 cm. Photo : Gérard Ozanne. www.jeanlouisemond.com.

Les 6 couleurs de l’obscurité de Yann Bel Ange Kienga

Les six couleurs de l’obscurité
Yann Bel Ange Kienga
Tome 1 : Grise Obscurité
Yann Bel Ange Kienga
Roman de 286 000 caractères, 48 500 mots, 240 pages en équivalent papier.
Ce roman raconte, en parallèle, l’histoire d’une puissante organisation activiste tristement tourmentée par le président des USA, ainsi que celle de l’inconcevable amour entre un jeune musicien gai et d’une célèbre actrice-activiste lesbienne.
Inspiré des romans de la saga Twilight – relatant l’histoire d’un vampire et d’une humaine – écrit par Stéphanie Meyer, ainsi que de Cinquante Nuances de Grey – l’histoire amoureuse d’un masochiste et d’une vierge – écrit par E.L James ce roman possède à la fois ce côté sombre, fascinant et passionnant.

Ce texte est écrit par un Congolais vivant au Cap en Afrique du Sud, la seule vile gay friendly du continent africain.

Mets-moi en émoi de Marie Laurent

Mets-moi en émoi
Marie Laurent
Roman érotique de 301 500 caractères, 51 500 mots. la version papier fait 210 pages.
— Je t’ai vu reluquer le môme. À ton avis, il en est ou pas ?
— Tu sais, à cet âge, ils en sont tous plus ou moins. Vu la montée des hormones, il suffit de les pousser de l’un ou de l’autre côté, observa son ami avec un certain cynisme.
— Tu n’as tout de même pas l’intention de… ?
— Si, pourquoi pas ? Il s’ennuie à crever dans ce trou. Un peu de distraction ne lui ferait pas de mal. Toi, tu es jaloux, ajouta-t-il devant la mine renfrognée de son ami. Si tu veux le baiser, je te le laisse.
Archie haussa les épaules.
— Je les aime plus baraqués. Non, sérieux, ce gamin risque de tomber de haut.
— Ça lui fera des souvenirs pour les dimanches de pluie. Je ne te croyais pas si moraliste.

Un tour du monde pour le Refuge d’un collectif de 15 auteurs

Un tour du monde pour le Refuge
Collectif de 15 auteurs
Roman de 361 500 caractères, 62 300 mots. La version papier fait 256 pages.
Tous les droits d’auteurs de cet ouvrage vont au Refuge.
Un tour du monde pour le Refuge vous emmène dans des pays aussi variés que, par ordre alphabétique : Allemagne, Chine, Finlande (photo de couverture), Grande-Bretagne, Grèce, Islande, Italie, Japon, Pologne, Québec, Russie et Rwanda.
La thématique donnée aux auteurs était :
Faites vivre un pays au travers d’une histoire qui traite d’homosexualité.

15 auteurs ont bien voulu participer et donner leurs droits d’auteurs au Refuge, qu’ils en soient remerciés. Leurs textes vous sont donnés dans ce recueil par ordre décroissant de longueur :
De chair et de cendres de Sébastien Monod
Berlin spleen de Jeff Keller
Un Negroni, sinon rien de Nathaniel Vigouroux
Équilibre de Maxime Meyer
Birthday Boy de Enzo Daumier
Douceur Pure Laine de S.M. Gerhard
Rysy de Jeanne Malysa
Un lointain voisin de Denis-Martin Chabot
Chaud-froid de Aurore Kopec
Le témoin de Sébastien Avril
Évasion à Ératini de Mélanie Tellier
English Breakfast de Vincent Koch
Lhomme de Laponie de Ludovic Zadania
Le chant du papillon de Michel Evanno
Gravir des sommets de Luc Frey